Paris des Années Folles

Jeu de rôle à Paris dans les années 20
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le restaurant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zélie

avatar

Nombre de messages : 834
Métier : Comédienne
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Le restaurant   Lun 12 Mai - 15:09

Description du Restaurant

Vers le fond du Champs de Mars se dresse un grand chapiteau de couleur crème. Rejoind par un large chemin de moquette claire, percée par quelques chandelier aux bougies rouges et hautes, le chapiteau qui couvre le restaurant est ouvert en son centre, orienté au sud, par une porte sans batans, caractérisées par deux uniques tentures rouges sang attachées en rideaux par de gros noeuds floraux où sont épinglés des oeufs dorés.

Volontairement éloigné de la piste de danse pour ne pas géner la digestion de ses clients, le restaurant couvre un bon tier du Champs pour pouvoir acceuillir un grand nombre de personne. Un marjordonne engoncé vous accueillera d'ailleurs avec le sourire à l'entrée du chapiteau pour vous tendre le menu et également vous remettre votre oeuf, qui bien que rapide en raison des moyens limités du lieux de réception, le menu convient à toutes les couches de la populations qui se trouvent d'ailleurs séparées sous les tentures par un mur en lin rouge au milieu du site.

A droite se trouve la partie réservée aux grandes familles de la capitale. Ici une foule de majordomes accueillent les aristocrates avec déférence et les installent avec soin à des tables en verre où trônent des sièges en velour confortables, munis également d'acoudoirs.
Le tout repose évidemment sur des soyeux tapis aux poils épais et longs du rouge sombre des fauteuils, situés à chaque tablée, dans un rond parfait et sur une moquette blanche écume.
Sur toutes les tables s'étendent des traines fleuries de roses et de lys accompagnés de petits oeufs dorés. Mais au centre de ces bouquet se trouve implanté un chandelier doré pour satisfaire aux besoins esthétiques des aristocrates exigeants de Paris.

A gauche se trouve le restaurant de la peuplade parisienne.
A même l'herbe, des tables en bois de bucheron, entourées de bancs du même frêne, se cotoient en grand nombre, laissant peu de place aux serveuses en tenue de soubrette pour se déplacer.
L'endroit est néanmoins convivial. Chaque table à en sa possession une lampe à huile et deux pichets de vin et d'eau. Les serveuses sont également en grand nombre pour assister aux convives dans la bonne humeur.

_________________

«Lors même qu'on n'est pas le chêne ou le tilleul, ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lottiegn.skyblog.com
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 114
Métier : Infimière
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: Le restaurant   Dim 5 Oct - 21:25

Suzanne se dépêcha de prendre le chemin du restaurant afin de ne plus mourrir de froid et de faim.

Avant d'entrer, Suzanne jeta un coup d'oeil en écartant le rideau du chapiteau puis elle vit que le repas semblait succulent.De nombreuses personnes étaient déja attablés et la plupat semblait venir de la bourgeoisie car les hommes étaient en costume et les femmes portaient de grandes parures qui luisaient avec la rébervération de la lumière et elles portaient de grandes robes.

Suzanne admirait la manière dont le restaurant était décoré avec de grands tapis et de la moquette de blanche écume qui faisait ressortir les motifs et les coloris des tapis.

Suzanne entrepit d'entrer dans le restaurant qui était déja blindé en cette heure du soir et la fraicheur de la nuit commençait à se faire sentir.

Au monent d'entrer, elle stoppa pour voir si ces deux amis l'avaient suivi, Suzanne ressentait une grande amitié pour Elisa et Charles qu'elle avait rencontré plus tôt dans la soirée et qui lui avait permis de passer un excellent début de soirée à la fête de Pâques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa

avatar

Nombre de messages : 54
Métier : peintre
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: Le restaurant   Sam 11 Oct - 19:14

La douceur de la soirée n’était que légèrement tempérée par une petite brise, rendant le trajet entre le jardin et le restaurant très agréable au goût d’Elisa. Elle suivait Suzanne, sans même vérifier si Charles les suivait car prise dans un de ces moments où ses pensées l’éloignaient de tout, laissant son amie légèrement en avant pour profiter plus pleinement de la nuit dont les étoiles éclairaient d’une lueur bienveillante la fête de Pâques qui battait à présent son plein. Le petit oiseau de la jeune femme, apparemment fatigué par ses prouesses aériennes dans le jardin, somnolait à présent sur l’épaule de sa maîtresse, la tête rentrée dans son aile. L’artiste eut un petit sourire en le voyant ainsi, et prit soin de marcher d’un pas régulier pour ne pas le déranger.

Le petit groupe passa non loin de la piste de danse, qui se trouvait toujours aussi engorgée de monde. Si peu de temps après la signature de l’armistice, les gens ressentaient une telle envie de vivre sans penser au lendemain que ce genre de choses était tout à fait banale, là où seuls les plus motivés seraient restés une dizaine d’années auparavant.

Elisa ne pouvait que les comprendre, elle-même sentait que cette fête était une nouvelle occasion de chasser tous ces démons qui hantaient encore la plupart des gens. Relevant un regard attendri vers toutes ces personnes, de tout âge et de toute condition sociale qui se mélangeaient au son des violons, elle ne put retenir un grand sourire en constatant que ce besoin de s’amuser effaçait toutes les différences pour ne plus laisser place qu’à la joie de la danse.

Perdue dans ses pensées, elle faillit heurter le dos de Suzanne quand celle-ci s’arrêta à l’entrée du restaurant et se retourna. Rattrapant son équilibre d’une manière fort comique, elle évita de justesse de tomber par terre à grand renfort de moulinets des bras, mais ne put éviter le réveil et le cri courroucé de son oiseau.

« Oups ! Désolée … » lâcha Elisa tant à l’adresse de Suzanne que du volatile qui, boudeur, s’était envolé pour se poser sur un perchoir un peu plus stable que l’épaule de la jeune femme à quelque mètres de là.

Puis, à l’instar de son amie, elle se retourna pour vérifier si Charles avait suivi les deux jeunes femmes, légèrement honteuse de n’avoir pipé mot durant tout le trajet pour faire plus connaissance avec ce nouvel ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le restaurant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» restaurant chinois
» Ouverture d'un restaurant sur la Lune...
» Assassinat au Navire-Restaurant "Le Baratie" [mission]
» Restaurant : « Le Chien Fou ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris des Années Folles :: Paris pour tous! :: Champ de Mars :: Fête de Pâques-
Sauter vers: