Paris des Années Folles

Jeu de rôle à Paris dans les années 20
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rendez-vous et chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Rendez-vous et chasse   Mer 1 Aoû - 16:56

Jacques s’affala dans un fauteuil du hall. Il était épuisé. La nuit avait été bonne, mais longue et il n’avait pu rejoindre son lit qu’à une heure plutôt avancée et, en plus, il n’y avait pas été seul. Un petit sourire mutin éclaira son visage tandis qu’il se remémorait quelques bons moments.

Il était sortit quelques minutes après le départ de Noah, laissant le concierge rougissant se regarder avec étonnement dans une glace. Il avait marché tranquillement dans la rue bondée pendant une bonne heure durant laquelle il avait fait les poches de quatre bandits, plongeant ainsi dans les siennes trois bourses bien garnies et un petit couteau bien aiguisé. Il s’était mit ensuite en tête d’explorer plusieurs quartier en quête d’une personne qui pourrait faire une belle œuvre d’art ou, au pire, quelqu’un qui pourrait servir à faire les dents à ce benêt de Noah. Il avait trouvé quelques personnes intéressantes au moulin rouge et à Montparnasse, mais rien de bien extraordinaire, rien qui méritait une grande attention de sa part. Mais par contre, aux champs Elysée (padatadadam !), il avait trouvé une perle rare. Une jeune fille aux longs cheveux dorés, grande, belle. Mais le point le plus important était son odeur. Une odeur de pureté qui se dégageait d’elle, un parfum extraordinaire qui lui donnait envie de sourire rien qu’en le sentant. Il ferma les yeux un moment en s’imaginant en train de la tuer. Elle, elle ferait une magnifique œuvre…Le seul point noir était qu’elle était de bonne famille, et, par une action de logique bizarre dont seuls les bourgeois avaient la clé, était donc constamment accompagnée par un homme. Mais il ne serait pas vraiment un problème, ce gars là, Noah pourrait s’en charger. Il continua à revivre sa soirée en pensée. Il avait suivit un moment la jeune fille et son gorille qui devait être son frère pour savoir où elle habitait et avait exploré un peu le quartier, histoire de repérer là où il pourrait ‘créer’. Déçu, il n’avait pas trouvé, des policiers parcourant régulièrement les coins sombres et déserts, et il avait fait demi-tour. Mine de rien, le temps avait bien avancé et il était rentré à l’hôtel sur le coup de deux heures du matin. Heureusement qu’une magnifique surprise l’attendait en rentrant : le concierge, qui s’appelait en fait Lucien, s’était rasé son immonde moustache. Jacques avait sourit, d’un sourire mi-charmeur mi-triomphant et s’était doucement avancé vers lui. Il était vraiment magnifique à présent, ses yeux verts le dévisageant avec une petite expression de timidité, de gêne qu’il tentait désespérément de caché avec du défi. Le hall était désert et Jacques avait contourné le comptoir pour se planter devant lui. Il avait ramené une des mèches du jeune homme derrière ses oreilles et l’avait embrassé. Avec plaisir main sans étonnement, il avait sentit le concierge répondre à son baiser. Ils avaient fini dans sa chambre et Jacques avait dépucelé ce puceau avec un plaisir pervers mais bienfaisant.

Il jeta un coup d’œil sur l’escalier qui montait à sa chambre. Le jeunot dormait encore. Son regard se posa ensuite sur l’horloge au dessus de lui. Huit heure moins cinq. Noah ne devrait pas tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Jeu 2 Aoû - 18:31

Ce matin là, Noah s’était éveillé de bonne heure, il avait remis ses vêtements de la vieille et confié l’argent à sa sœur Francine, âgée de 17 ans, qui se chargerait d’aller chercher ce dont la famille aurait besoin, c’est à dire, des vivres, des médicaments, et, pourquoi pas, quelques friandises pour les plus petits. « Fais-bien attention à toi », lui avait-il dit, protecteur.

Sortant de leur minuscule taudis, Noah avait acheté le journal au jeune vendeur du coin de la rue.


« L’étrangleur a encore frappé »

C’est hier, dans la nuit de Jeudi à Vendredi que nos services de polices ont trouvé un nouveau cadavre…on ne sait depuis combien de temps son corps pourrissait ici, ce qui est certain, c’est qu’il est mort par strangulation, ainsi que de nombreuses autres victimes depuis des trois derniers mois…Il semblerait que l’identité du cadavre retrouvé soit celle d’un jeune écrivain au nom de Damien Genevois, à la beauté sombre et fascinante, comme beaucoup de ses macabres compagnons de fortune…cependant, il serait trop facile de réduire la critères du tueur à la beauté de ses proies…Mais que font donc les enquêteurs ? Pourquoi mettre aussi longtemps pour démasquer ce le boucher de Paris ? Et, pourquoi aucun indices n’est jamais retrouvé ? « Il est très malin, d’une intelligence remarquable » nous a confié l’un des inspecteur, le commissaire Aimé Dupont…
Cher lecteurs, nous avons à faire ici à un redoutable meurtrier…restez chez vous braves gens, ne sortez pas les soirs, demeurez groupés…sur ordonnance du maire, un couvre-feu va être établi dans le périmètre ou le plus grand nombre de meurtre ont été commis…Prions pour que ce fléau cesse…




L’article était encore plus long et bien plus développé, mais Noah n’avait aucune envie de connaître les détails sordides de cette histoire, d’autant plus que le journaliste écrivait comme un pied, avec bien trop d’emphase, sans aucun style. Bien sur, il avait suivit le progrès de l’affaire, enfin, si l’on peut appeler la débandade dans laquelle était plongée la police un progrès…Il avait sommé à sa plus jolie sœur, Adelle, de ne jamais sortir sans être accompagnée…si la beauté était vraiment un critère, nul doute qu’elle serait repérée, ave sa longue chevelure dorée, son visage de jeune fleur égarée, et ses grand yeux violets…mais ses autres sœurs étaient elle aussi bien belles…seulement…seulement, Adelle les éclipsait toutes, même la pauvre Francine, qui aurait pu devenir une réelle beauté si elle prenait la peine de soigner son apparence…toujours les cheveux emmêlés, le visage sale, un jargon bien pimenté, et des manière abruptes de femmes des bas-fonds…il soupira, c’était à cause de ses fréquentations, il avait toujours vainement essayé de l’écarter du groupe de garçons du quartier, tous des fils de rudes ouvriers…tous des fous, des têtes brûlées…

Il soupira et jeta le journal sur un banc, puis alluma une cigarette. Aujourd’hui commençait son job avec ce très sympathique Jacques…il voyait ça comme un boulot d’assistant, et ça lui donnait l’impression d’avoir un statut meilleur que celui de mineur…ce qui en soit, était vrai…ah, s’il se doutait qu’il allait aider le pire psychopathe de Paris…

Le jeune homme parcouru les rues qu’il connaissait comme sa poche, en saluant joyeusement tout le monde…il connaissait presque tous les habitants du quartier…la vieille Georgette lui demanda de l’aider à porter ses courses…il ne put refuser. Eh oui, Noah était de nature serviable, fidèle et dévouée…si Jacques arrivait à le convaincre, Noah serait son plus fidèle vassal…si, comme nous l’avons dit, jacques réussissait à le convaincre, ce qui était peine perdue, le garçon avait une nature profondément bonne, et consciente de bien et du mal…^^

Il arriva légèrement en retard, la ponctualité n’étant pas son point fort, et n’aperçut pas Jacques…ce dernier s’était-il désisté ? Non, non, car bientôt, il l’aperçut dans le fond de la pièce. Noah ne l'avait tout simplement pas vu

« Excuse-moi pour mon retard », annonça Noah, « Mais j’ai été accaparé par des gens dans la rue »

Sa mine était désolée mais radieuse.

« Alors ? On commence par quoi ? » demanda t-il, motivé.

[hrp : si ya kekchoz qui ne te plait pas dans l'article, di-le, je modifierai ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Jeu 2 Aoû - 19:43

Jacques, les jambes croisées, soupira. Que pouvait bien faire ce benêt ? Il leva les yeux sur l’horloge : huit heure dix. Trop en retard pour lui. Il détestait les retardataires. Il laissa sa tête retomber sur le dossier du fauteuil. Dieu qu’il avait sommeil ! Il se redressa en entendant des bruits de pas sur le parquet du hall.

*Enfin ! Ce n’est pas trop tôt…*

Il lui sourit en réprimant un bâillement :

« Ca va, ça va, ce n’est rien ! Mais tâche d’être à l’heure quand même, la prochaine fois. »

*Espèce de retardataire à la noix ! On ne t’a donc pas apprit le respect dans ta famille de fauchés ?!*

Il ne laissa rien voir de ses fulminations et s’étira. La motivation du jeune homme était belle à voir.

« Hé bien, maintenant que tu es là, on va pouvoir commencer ! Mes études vont nous mener dans les beaux quartiers, aujourd’hui. Je crains que tu n’ais pas beaucoup de boulot à faire durant la journée, mais ce soir surement. »

Il s’avança dans le hall et le dépassa.

« C’est une ‘mission’ discrète que l’on va devoir faire. Suivre une personne. Tu te sens prêt ? Parce que sinon, je préfère que tu ne viennes pas. »

Il avait lancé ça sur un ton très professionnel, histoire d’intimider un peu Noah : il fallait qu’il apprenne un peu à le voir autrement que comme un ‘ami’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Jeu 2 Aoû - 20:44

[ hrp : retardataire à la noix toi-même Evil or Very Mad ]

« Je suis désolé, cela ne se reproduira plus… » fit-il avec un hochement de tête qui signifiait que le message était passé 5 sur 5

Il n’allait pas prendre le risque d’offenser son nouveau patron dès le premier jour tout de même…

« Une filiation dans les beaux quartiers ? Je vais pas passer inaperçu dans cette tenue… » remarqua t-il en regardant ses vêtement dépareillé et qui reflétaient bien trop sa classe sociale.

Autrement dit, Jacques, achète-moi de nouveaux vêtements décents ^^
Quelqu’un comme lui dans des lieux huppés, on le repèrerait à coup sur…Jacques en était-il conscient ?

« Non, c’est bon, je peux le faire…qui doit-on suivre ? »

Noah était tout émoustillé, décidément, ça commençait vraiment à lui plaire…une filiation, rien de plus excitant…il allait tout faire pour ne pas décevoir Jacques, et pour mériter son salaire exorbitant.

Il ne remarqua pas que Jacques avait pris un ton professionnel, ni qu’il tentait d’intimider ce grand gaillard blond aux larges épaules.

« Doit-on prendre une voiture ou bien doit-on y aller à pied ? » reprit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Jeu 2 Aoû - 21:30

Devant les excuses, Jacques se calma.

*Bon. Il a l’air d’avoir comprit.*

Mais lorsqu’il entendit la demande implicite, il se retint de fulminer. Ce benêt allait lui faire dépenser tout son fric. Et quand on parlait de fric, de son fric à lui, que l’on devait dépenser en grosse quantité, il n’appréciait pas. Surtout quand ce n’était pas pour lui. Il foudroya Noah du regard.

« Avec la paye que je te donne, tu ne pourrais pas t’habiller correctement ? »

Il soupira et s’efforça de se calmer. Douuucement, Jacques, doucement. Ne pas brusquer ton nouvel élève, sois gentil, caaaalme.

« Bon, d’accord, pour cette fois je vais t’habiller Noah. Mais n’abuse pas trop de ma gentillesse, elle a des limites, tout comme ma patience. Je t’apprécie bien, mais il faudrait voir à ne pas exagérer. Ce n’est pas parce que j’ai un peu d’argent que tu dois décider de le dépenser à tort et à travers. On a des jambes, on marchera. »

Son ton s’était fait dur. Finalement, le message n’était pas bien passé. Il lâcha un regard impatient sur le blond, pour finalement sourire, d’un sourire énigmatique.

« Qui doit-on suivre ? Une femme…suis-moi, je t’expliquerais une fois que tu seras habillé ! »

Il mit ses mains dans ses poches et sortit. Il serait impossible de trouver un tailleur potable dans cette rue. Mais, d’un autre côté, il ne voulait pas payer trop cher pour Noah. Il avança dans la rue, silencieux, préférant ne pas parler au jeune homme de peur de lui envoyer son poing sur la figure. Il prenait vraiment beaucoup trop de libertés à son goût, il fallait que ça s’arrête ou il devrait le laisser à son sort ou le tuer. Son art méritait la plus dure des disciplines et Noah semblait un peu trop attardé pour comprendre que Jacques le voulait irréprochable. Irréprochable, bien sur, au sens d’obéissant et non sur la loi, bien entendu.

Son regard se porta sur un banc sur lequel on avait négligemment jeté un journal. Le titre de la première page attira son regard. Il le ramassa.

*Tien ? Un concurrent ?*

Il parcouru rapidement l’article en continuant sa marche et soupira de soulagement.

*Haaaa ! Non. C’est encore de moi qu’ils parlent.*

Les imbéciles…comme si la beauté avait une quelconque incidence sur ses choix. Toutes ses victimes étaient belles, certes, mais s’il les choisissait, c’était pour ce qu’elles dégageaient, pour ce qu’il y avait dans leurs yeux. Il soupira et jeta le journal par terre. Ses dernières victimes avaient d’ailleurs été fort décevantes. Il ne les avait tué que pour se faire la main, aucune ne méritait d’être citée en tant que pièce de son Art. Il se souvenait à peine de ce Damien qu’il avait étranglé quelques jours auparavant. Un artiste…il se rappelait vaguement avoir couché avec lui, puis de l’avoir trainé dans une ruelle pour le tuer. Mais qu’on lui demande la couleur de ses yeux et il ne pourrait pas répondre. Il haussa les épaules. Cette bourgeoise allait tout changer. Il retrouvait dans son visage la candeur de la petite rouquine.

Il se stoppa net. Ils étaient arrivés. La petite boutique du tailleur, sombre et miteuse, se présentait devant leurs yeux.

Il regarda Noah :

« Prêt à recevoir tes nouveaux habits ? »

Quelle question idiote. Bien sur qu’il était prêt. A voir l’allure de ses vielles défroques, il ne devait pas avoir changé de vêtements depuis des lustres. Mais il devait se forcer à badiner, être aimable pour ne pas être démasqué, pour se fondre dans sa propre physionomie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Jeu 2 Aoû - 23:39

« Ma paye sert avant tout à ma famille », expliqua t-il, un peu gêné que Jacques le prenne de cette façon, car il pensait que son patron aurait compris. « Tristan et Colette sont malades et on doit payer les cahiers de Louis pour l’école…puis on doit remplir notre garde-manger, acheter du bois pour la cheminée, et trouver des nouvelles langes pour le bébé…mais la semaine prochaine, je serai habillé comme il se doit, ne t’en fais pas »

Il se serait sentit trop égoïste de s’acheter un costume neuf alors que ses frères et sœurs étaient encore vêtus de leurs guenilles ou de leurs tenues trouée et miteuses. Quant à sa mère, Noah ne savait trop que penser, elle buvait beaucoup trop ces derniers temps, ses reins et son dos la tiraillaient…Noah avait du grandement insister pour qu’elle n’allaite plus Arsène…du lait mélangé à l’alcool n’était pas bon pour un petit bout aussi chétif que lui…du coup, il fallait acheter le lait d’une nourrice, et le prix était exorbitant.

« Je ne voulais surtout pas t’offenser…tu n’as qu’à retenir le prix du costume sur mon salaire, comme ça, cela ne te coûtera rien. » reprit le jeune blond.

Il n’aimait pas contrarier des personnes, il préférait quand tout était au beau fixe…c’est pourquoi il tentait de raccommoder comme il pouvait sa petite gaffe. Le ton dur de Jacques le surprit…ce n’était pas la peine d’en faire tout un fromage, il y’avait des choses bien pire dans la vie. Quel névrosé, ce Jacques. ^^

Ils devaient suivrent une femme…Noah trouva cela plutôt malsain, mais à part une brève lueur réprobatrice dans son regard, il haussa les épaules en hochant la tête, signifiant qu’il avait bien saisit, et qu’il était prêt à travailler.

Le jeune homme suivit Jacques à la traîne. De toute manière, ses pas étaient tellement grand qu’il aurait eut tôt fait de le rattraper.

[ hrp : phrase cadeau : ^^]

« Nous ne sommes même plus en sécurité à Paris », déclara Noah. « Si je tenais le fils de pute qui inflige la mort à tous ces pauvres gens, crois-moi, il passerait un sale quart d’heure…comment peut-on décider de qui doit vivre ou mourir ? C’est tellement prétentieux…c’est…c’est carrément se prendre pour Dieu. Lui, il rôtira en Enfer, à sa mort, tu peux me croire »

Puis ils reprirent leur route, et s’arrêtèrent devant un tailleurs. Noah pénétra dans la boutique, et il fut accueillit par un maigre homme au costume bien amidonné. Il toisa Noah comme s’il avait été un gueux, puis regarda Jacques. Celui-là semblait avoir du goût…et de l’argent.

« Que puis-je pour vous messieurs ? » demanda t-il avec un léger accent nordique.

« Nous souhaiterions un costume pour moi…pour maintenant si possible… »

Le vendeur haussa un sourcil, répriment un petit rire.

« Vu votre carrure, mon cher monsieur, vous auriez plutôt besoin d’une toile de tente pour vous couvrir…nous n’avons aucun costume qui font votre taille »

La moutarde monta au nez de Noah, pour qui se prenait ce petit pédant de vendeur ? Noah était un client au même titre que tous les autres.

« Eh bien vous allez devoir faire avec, parce que nous voulons un costume…maintenant »

Avec un soupir, comme si les gens du peuple étaient tous des incultes mal éduqués, des rustres, des êtres inférieurs, le vendeur alla dans l’arrière-boutique et en ressortit un paquet.

« Essayez donc ceci », fit-il, la bouche pincée. « Il est largement passé de mode, mais il peut éventuellement convenir à votre carrure… »

Noah attrapa le paquet.

« Merci », fit-il avec insistance et sans la moindre sympathie.

Il alla l’essayer, et il se trouva que, mis à part au niveau des épaules, l’habit tombait presque parfaitement. D’un rouge bordeaux aux fines rayures dorées, il donnait à Noah des airs princiers…bon, il aurait fallut un chapeau et des gants, ainsi que des chaussures, mais cela conviendrait le temps d’une mission.

Il ne cessait de s’observer dans l’immense miroir…il était beau, ainsi. Beau, et rayonnant, comme un ange de bonté…oui, il irradiait indéniablement.

Se tournant vers Jacques en lui décrochant un magnifique sourire d’enfant émerveillé, il déclara.

« Alors ? de quoi ai-je l’air ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Ven 3 Aoû - 14:03

Jacques n’avait pas répondu à Noah lorsqu’il lui avait proposé de retenir l’argent que les vêtements lui couteraient. Ca dépendrait de la façon dont il se comporterait. Cependant à la déclaration de haine contre l’assassin, c'est-à-dire contre lui-même, Jacques se retourna et le dévisagea. Il retint un sourire, examinant Noah. Il était certes costaud, mais Jacques était rapide et, une lame à la main, redoutable…si l’un des deux devait passer un sale quart d’heure ce serait le blond et encore, il n’aurait certainement pas besoin de plus de dix minutes pour en finir avec lui…Lui, prétentieux ?

*Non…je ne suis pas prétentieux…Ces simple humains, ces minables, moins que rien, déchets mortels et périssables, je les aie rendu immortels, immortels dans mon cœur, Noah. Tu ne comprends donc pas ? Ils sont bien plus vivants à présent qu’avant…surtout mes œuvres…Bien plus vivants, oui…*

Ses yeux se perdirent dans le vague, fixant les pavés de la ruelle.

*Dieu…non…tu ne comprends rien, petit, rien…je ne suis pas Dieu, pas plus que Jack l’Eventreur n’en était un…Nous sommes des Artistes, des Artistes avec un grand A, nous faisons partit d’une élite non reconnue…pas Dieu, non…*

Il lâcha, encore perdu dans un monde invisible aux yeux de l’ex-mineur :

« Dieu…Dieu n’existe pas, Noah, pas plus qu’existe un paradis ou un enfer… »

Puis, la tête baissée, il se retourna et continua son chemin. Il faudrait apprendre à ce gosse à voir la Beauté. Elle n’était que visible dans l’Art, non dans la religion…

Encore plongé dans ses réflexions, il laissa Noah parler, se désintéressant totalement de ce qu’il se passait. Il releva les yeux lorsque le jeune homme lui adressa la parole.

« Hum, oui ? »

Il se trouva devant un tout autre Noah que celui qu’il avait rencontré dans le bar. Le costume légèrement serré aux épaules mettait en valeur sa carrure de gorille, ses muscles, les rayures rappelaient délicatement sa chevelure or…Le regard de Jacques passa sur lui en partant des pieds pour finir sur son visage. On aurait vraiment dit un enfant…

*Pathétique…*

Cependant il ne put s’empêcher de sourire à son tour. Il était vraiment magnifique ainsi…

« Tu es parfait, Noah…Mais… »

Il porta sa main à son menton, réfléchissant. Il manquait quelque chose. Non, pas des gants ou des chaussures appropriées, non, quelque chose de plus…vital. Son visage s’éclaira.

« Voila ce qu’il te manque ! »

Il se tourna vers le tailleur, le regardant pour la première fois.

« Un chapeau melon. Trouvez nous un chapeau melon assortit. Tout de suite. »

Son ton était sans réplique, glacial. Il reporta immédiatement son regard sur Noah, son air émerveillé et candide l’attirant irrépressiblement. Oui, il serait parfait, parfait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Ven 3 Aoû - 15:11

« Et qu’en sais-tu, qu’il n’existe pas ? On ne l’a jamais vu, mais cela ne veux pas dire qu’il n’existe pas… » fit-il.

Pour Noah, dieu existait. Chaque dimanche, il allait à la messe, il priait pour sa famille, pour lui, pour leur futur incertain…

« Un chapeau melon ? Nous n’en avons pas de cette couleur…peut-être un noir comme le votre conviendrait… » répondit-le vendeur avec condescendance, décidé à ne pas laisser Jacques lui dicter sa conduite.

Ce dernier disparu dans l’arrière boutique.

« Dis-donc, quelle autorité » commenta Noah, admiratif.

Il se regarda à nouveau, toujours incapable de croire que c’était bien lui dans le reflet. O, quand Francine allait voir ça, elle allait devenir verte de rage…elle lui disait tout le temps qu’il était laid. Mais là, elle ne pourrait plus le dire, car Noah avait des airs de gentilhommes, hé hé.

« Je n’ai jamais porté de chapeau melon…on va bien faire la paire, dans la rue, comme si nous étions deux bourgeois revenu d’un pays lointain… »

le vendeur revint avec deux chapeaux melons.

« J’ai trouvé celui-là, le marron pourrait également convenir.. »

Noah essaya les deux, et ce fut le marron qu’il préféra…et qui lui allait le mieux. Ses yeux bleus étaient mis en valeur par la bordure du chapeau qui s’arrêtait juste en dessous de ses sourcils…quelques mèches blondes striaient son visage, lui donnant l’air ‘un vrai dandy anglais. Cependant, pour quelqu’un qui s’y connaissait, Noah ne faisait pas riche bourgeois, mais plutôt nouveau riche qui ne savait comment s’habiller. Tant pis, c’était toujours mieux que de passer pour un gueux.

« cela vous fera 23 francs » déclara le vendeur.

Noah laissa Jacques s’occuper de cette partie de l’affaire. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Ven 3 Aoû - 19:09

Jacques n’avait même pas entendu la réplique de Noah, trop plongé dans ses réflexions.

Il lança un regard noir au tailleur qui osait lui adresser la parole et regarda de nouveau Noah.

« Moui…je n’aime pas tellement ses manières, à ce tailleur… »

Il fronça les sourcils. La paire ? Il en doutait…Même bien habillé, Noah suintait la basse classe social par tout les trous, il puait la pauvreté à plein nez, alors, non, ils ne feraient jamais la paire. Pas pour Jacques, en tout cas, qui se força à sourire.

« J’aimerais plutôt qu’on passe inaperçus, au lieu d’attirer les regards… »

Il se tut au retour du vendeur, présentant deux chapeaux melon. Noah préférait le marron, ca se voyait, et Jacques, après avoir regardé un long moment son reflet dans la glace, finit par tomber d’accord. Il paya avec regret la somme demandé.

*53 francs en deux jours et seulement 10 dépensés pour moi…je me demande si ce type n’est finalement pas qu’un profiteur et un voleur…*

Il ne pensa pas une seconde que, cet argent, il l’avait lui-même volé la veille. Ben, oui ! Lui, ce n’est pas du vol, qu’il fait, c’est simplement de la restitution de biens. Il rejoignit Noah qui était déjà sortit et se mit en marche d’un pas rapide. Ils avaient perdu beaucoup trop de temps. Il lui adressa la parole, sans le regarder, préférant faire attention où il mettait les pieds.

« Bien, maintenant que tu es présentable, écoute-moi bien. La femme que nous allons suivre a une vingtaine d’années. Elle s’appelle Prudence Belfort, un fort joli nom qui ne s’accorde absolument pas à la jeune fille. Je ne peux pas t’expliquer pourquoi dans les détails, mais il semblerait qu’elle soit trempée dans une sombre histoire d’opium. Nous allons donc la suivre, discrètement, toute la journée, en commençant par son domicile. »

Il jeta un coup d’œil à sa montre. Neuf heure moins cinq…avec un peu de chance, la famille Belfort aurait choisit la messe de dix heure et non celle de huit…Il accéléra encore le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   Sam 4 Aoû - 15:14

« Ce n’est qu’un petit con arrogant qui pète plus haut que son cul » déclara crûment Noah lorsque Jacques lui fit la confidence.

Il lissa sa tenue, rentrant le ventre pour ne pas faire craquer les boutons de sa veste…il suffisait qu’il respire un peu trop fort pour que sa belle prestance parte en fumée.

Il laissa donc Jacques payer le vendeur, tout en ne cessant de jeter des œillades dans le miroir pour se regarder. Non, vraiment, il ne pouvait s’en empêcher…^^

« Prudence Belfort ? Tien, comme ma petite sœur » remarqua t-il. « Une femme ? trempée dans une histoire d’opium ? Que diable viendrai-elle faire là-dedans ? »

Ils marchaient dans la rue, direction les quartiers huppés fréquentés par des nobles et des bourgeois…Noah n’y était jamais allé, ou très peu de fois…ce n’était pas son monde. Il faisait tache, là-bas…cependant, vêtu ainsi, il serait comme tous ces brillants avocats, ces fils de barons, ces filles de marchand…

[ hrp : dslée, c’est court, mais je te laisse prendre les initiatives…]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous et chasse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-vous et chasse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris des Années Folles :: Paris populaire :: Montmartre-
Sauter vers: