Paris des Années Folles

Jeu de rôle à Paris dans les années 20
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca

Aller en bas 
AuteurMessage
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Mar 7 Aoû - 14:14

Jacques lui lança un coup d’œil. Décidément, ce type était lent à la compréhension.

« Je t’ai dit que je ne pouvais rien dire de plus…crois moi sur parole, je sais ce que je dis. »

Il reporta son regard sur la rue qui c’était agrandie pour laisser place à un large boulevard, propre, luxueux. Bordée d’arbres, la route voyait passer plusieurs voitures qui laissaient présager l’épaisse circulation qui ne tarderait pas à apparaître.

*Les champs Elysée…Enfin…*

Il jeta de nouveau un rapide coup d’œil à sa montre. Neuf heure trente.

« Dépêche-toi ! »

Il accéléra encore le pas, à présent, il courait presque. Il remonta le boulevard gigantesque et s’arrêta net à quelque pas d’un hôtel particulier, particulièrement en bon état.

« C’est ici, fait comme moi, et surtout, soi naturel, je t’en supplie. »

Jacques doutait fort des capacités de filature du mineur et espérait qu’il n’allait pas tout faire rater. Il s’adossa au mur mitoyen de l’hôtel, rabaissa légèrement son chapeau sur ses yeux et attendit.

*Pourvus qu’il ne soit pas trop tard…*

Si les Belfort avaient choisi la messe de dix heures, ils ne tarderaient pas à sortir. Un sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu’un jeune portier s’avança vers la porte et l’ouvrit pour laisser passer une jeune beauté blonde. Un sourire qui s’affaissa quelque peu quand un grand type roux sortit à son tour, suivant de près Prudence Belfort. Jacques aspira une grande bouffée d’air, un air épuré par l’apparition de son futur chef-d’œuvre. Il resta immobile un instant et, lorsque le portier siffla une voiture, il se baissa, faisant mine de rattacher son soulier. Il releva son regard sous son couvre-chef juste à temps pour voir les parents Belfort grimper dans une voiture qui se mit aussitôt en route. Il se redressa immédiatement et se tourna vers Noah.

« La chance est avec nous. Mon cher, je me sens l’âme croyante, aujourd’hui. Active-toi, la messe nous attend. »

Il n’était pas sûr de l’endroit où iraient les Belfort mais espérait qu’ils suivraient l’exemple de toutes les riches familles. Notre-Dame…Il se mit à courir à toutes jambes. Jacques était rapide et sportif, il n’aurait aucun mal à arriver à l’heure à la cathédrale, enfin, il l’espérait.

*Reste à voir si le mineur va suivre…pensa-t-il tandis que le boulevard défilait autour d’eux.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Mar 7 Aoû - 22:00

« Mais je suis curieux » protesta t-il. « Et puis rien ne t’oblige à répondre…en plus les mots vont plus vite que mes pensées, ils sortent sans que je ne puisse les arrêter…excuse-moi, Jacques, je ne recommencerai plus. »

Bavard. Il était un éternel bavard. Pas un méchant bougre, ce Noah, juste…casse-pied. Lorsqu’il allait à l’école, la maîtresse lui reprochait son bavardage incessant et lui tapait le bout des doigts avec une règle en fer avant de l’envoyer au piquet., mais Noah ne pouvait s’en empêcher, c’était dans sa nature profonde. Il fallait juste…s’y habituer, mais plus facile à dire qu’à faire.

Ils arrivèrent aux Champs Elysées. Noah n’y était allé qu’une ou deux fois. Comme on l’a dit, ce n’était pas son monde. Il fut impressionné par cette longue avenue pleine de gens, d’arbres et de magasin, d’hôtel, de restaurant…cela respirait la vie, mais aussi la richesse et le luxe.

« C’est…c’est magnifique »
s’extasia t-il.

Mais il n’eut pas le loisir de contempler plus longtemps le panorama, car Jacques le pressa. Apparemment, ils étaient en retard. Et tout cela était la faute de Noah. Pris de remord, il s’adressa à Jacques, tout en con,tinuant de marcher d’un pas pressé :

« Tu sais, je ne voulais pas te mettre dans l’embarra…je suis vraiment désolé de te mettre en retard…je vais faire de mon mieux, tu verras, je ne quitterais pas cette fille des yeux, je la suivrai comme son ombre… »

Noah suivait aisément le rythme de Jacques…le jeune blondinet était un sportif, il aimait se dépenser en jouant au football [hrp : je pense que ça existait à l’époque, mais je ne sais si on l’appelait ainsi = =] ou à la balle au prisonnier avec ses jeunes amis de la mine…cela, bien entendu, lorsque Noah avait du temps libre rien que pour lui…

Ils s’arrêtèrent devant un hôtel particulier, le genre de lieu privé de riches familles de la bourgeoisie ou de la noblesses, dans lequel les hommes venaient fumer et discuter de politique et finance, et ou les femmes déblatéraient sur la mode et les rumeurs actuelles…Bon, Noah faisait des généralités, mais c’était ce qu’on lui avait dit, dans les bas quartiers.

« Naturel ? Mais je suis naturel » déclara t-il en prenant une fausse voix de fier noble. Il serra sa veste pour appuyer ses propos, et imita Jacques en s’appuyant nonchalamment contre un mur…il eut juste le temps de ramasser un journal sur le rebord d’une fenêtre et de faire mine de lire avec concentration.

Puis, il leva discrètement les yeux pour voir l’agitation à la sortie du bâtiment.

« C’est eux c’est eux qu’on doit suivre ? » demanda t-il en regardant la famille entrer dans la grosses voiture noire brillant de milles feux.

Il n’avait pas quitté du regard la jeune demoiselle blonde…elle était infiniment belle, avec son regard bleu innocent, ses infimes taches de rousseurs bien dissimulée sous un fard blanc…ses cheveux blonds étaient relevés au dessus de sa tête, mais quelques mèches encadraient son délicieux visage angélique…qu’elle était belle…
Noah ne la lâcha pas jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans le véhicule. Il avait la bouche entrouverte, incapable de croire à cette merveilleuse apparition…Etait-ce elle, Prudence Belfort ? Il se mit à douter de Jacques, elle ne pouvait participer aux bassesses de trafic d’opium…non, pas cette délicieuse créature…Un grand roux l’accompagnait, et Noah ressentit une haine instinctive envers lui…Pourtant, il était aussi tiré à quatre épingle qu’elle, mais il n’aimait la façon dont il lui proposait galamment son bras…
Les parents de la jeune femme les précédèrent, un couple très bourgeois…la femme , aussi blonde que la fille, avait un gros manteau de fourrure et un chapeau jaune pale assortit à sa robe en soie. L’homme quant à lui, arborait une grosse moustache, de fines lunettes aux montures dorées – sûrement en or- …il était tellement bon chic et bon genre, vêtu d’un trois pièce vert bouteille, que Noah en fut tout aussi abasourdi.

« On va à la messe ? Je croyais que tu n’étais pas croyant… » remarqua t-il en faisant une petite moue surprise.

Jacques commença à partir à toute hâte. Noah le rattrapa en deux enjambées à peine…il était grand avec des jambes infiniment longue. Et s’il était costaud, il n’en restait pas moins rapide et gracieux. Mais c’était parce qu’il se donnait la démarche aussi, habituellement, il marchait en traînant les pieds, d’un pas lourd et sans finesse.

« Alors ? Ou va t-on ? On les suit, c’est bien ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 21:19

Ce que cet homme était énervant ! Jacques n’en revenait pas. En plus d’être idiot, il avouait qu’il ne réfléchissait pas…Il lui lança un regard méprisant devant son extase face aux champs Elysée. Ce type était vraiment un bouseux. Il soupira.

*Franchement…je ne sais plus si j’ai vraiment intérêt à le garder à mes côtés…autant le renvoyer à sa misère, ca me coûterait moins cher et ca serai mieux pour mes nerfs…*

Et en plus il ne cessait de s’excuser ! Comment voulait-il qu’il le haïsse honnêtement s’il n’arrêtait pas de se remettre à son rang tout seul, c'est-à-dire, rampant dans la boue de son infériorité, aux pieds de Jacques ? C’en était désespérant…

Lui tournant le dos, il leva les yeux au ciel en l’entendant s’affirmer ‘naturel’…Noah puait la pauvreté à dix mètres. Son maintien, sa coupe, son regard, sa démarche, son accent, son regard…tout en lui révélait sa véritable identité…Seuls les vêtements neufs permettaient qu’il ne fasse pas aussi tâche dans cette avenue qu’un bouton sur le nez d’une Beauté.

*Et il s’affirme naturel…Naturel oui ! Mais naturel des bas-quartiers…*

Aux trois questions qui suivirent, Jacques ne répondit pas avant que Noah ne se fusse mit à courir à ses côtés. Respirant régulièrement, ses jambes fines s’élançant avec force, il lui adressa un petit sourire ironique.

« Bravo, Sherlock, c’est eux qu’on doit suivre ! »

*Quelle lumière…*

Il accéléra encore le rythme, ne prêtant pas attention aux nobles qui se retournaient, étonnés, sur leur passage. Son souffle suivit l’accélération. Il lança à son compagnon :

« T’as raison, tu sais, je n’suis pas croyant ! Mais Prudence Belfort si ! Et je suis sûr qu’elle ne va pas cracher sur la messe de dix heure ! »

Il se stoppa net en arriva sur la place de Notre-Dame et s’accorda quelque seconde de répit, les mains posées sur les genoux de façon à retrouver un rythme respiratoire et cardiaque normal. Les cloches se mirent à sonner tandis que les derniers riches croyants pénétraient dans la cathédrale.

« Pfffiou ! Juste à temps ! »

Il s’avança, monta les quelques marches et s’arrêta dans l’immense arche de l’entrée. Ils étaient les derniers. Jacques scruta l’obscurité de la cathédrale et repéra une magnifique chevelure blonde qui semblait luire parmi les rayons de lumière que laissaient passer les vitraux. Malheureusement, la place à ses cotés était prise. Il se pencha vers Noah et lui chuchota doucement :

« Bien. Elle est là-bas, tu la vois ? Je vais m’assoir à la place libre sur le banc derrière elle tandis que tu iras sur celui de devant. Compris ? »

Il se remit en mouvement, ôtant son chapeau, ne jetant même pas un œil au Christ cloué sur son immense croix. Ses pas résonnèrent sur le marbre de la travée centrale lorsqu’il s’avança, troublant légèrement les murmures de l’assemblée. La tête haute, le regard fier mais un sourire aimable sur son visage, Jacques s’assit avec douceur juste derrière Prudence Belfort. Le dernier son de cloche s’éteignit dans le silence qui s’était installé et le curé, solennel, commença son sermon. Jacques gardait les yeux fixés sur la tête de la jeune fille, aspirant le plus d’air possible, respirant cette odeur qui l’ensorcelait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 21:44

Noah n’aima pas le ton employé par Jacques lorsqu’il fut qualifié de Sherlock…décidément, son patron devenait de plus en plus irritable, de mauvais poil et hautain. Noah se demanda si finalement, il ne ferai pas mieux de partir. Il n’aimait pas être pris pour un débile. Mais après réflexion, la solution la plus sage était de rester avec Jacques. Il payait mieux que la mine.

Il suivit Jacques jusqu’à la cathédrale, non sans se prendre une grosse quinte de toux qui le ralentit…et bien qu’il rattrapa son employeur, il eut le souffle court.

A l’intérieur, il suivit les ordres de Jacques, et alla s’asseoir sur le banc juste devant Prudence. La vieille dame à ses côtés le toisa d’un regard sévère. Il eut un sourire d’excuse, ôta son couvre-chef, et s’assit. Il était le plus grand de l’assemblée, bien que l’homme assis à côté de Prudence était, lui aussi, assez haut. Noah fut de nouveau submergé par la beauté de la jeune femme, et ne put s’empêcher de jeter des œillades à la dérobée pour l’admirer. Elle était toujours aussi belle, aussi rayonnante.

Avec un soupir, il reporta son attention sur le curé, écoutant attentivement le discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 22:08

Après avoir pris un bref café sur les Champs Elysée, Armand avait finalement laissé sa place à qui voulait, et avait commencé à marcher. Il ne savait que faire, le rendez-vous chez le notaire était demain, et il n’avait rien d’urgent dans ses plans. Autant se balader un peu.
Il eut un nouvelle pensée pour Solange, qui avait comblé sa nuit. Il se remémora avec difficulté son visage…de quelle couleur étaient ses yeux déjà ? oh, il ne savait plus. De toute manière, il comptait sur Rose pour lui expliquer en détail la réaction de la jeune couturière.
Non pas qu’il se souciait de Solange, mais c’était plus par curiosité que par écart.

Ce fut alors qu’il aperçut une mince silhouette s’engouffrer dans une voiture de luxe. D’ou il était, il ne la distingua pas très bien, mais il fut piqué par la curiosité…tout ce qui portait un jupon attisait sa curiosité. Puis, elle n’avait pas l’air laide. Une petite voix dans sa tête lui intima de rester là, car elle devait encore être une jeune pucelle à marier, fille de bonne famille, donc, il fallait faire une croix dessus…cependant, Armand avait le goût du risque. Et puis, une petite rencontre n’engageait à rien. Si ça se trouvait, elle était aussi laide qu’une gueuse…mais il en doutait. Mais les gens qui la suivirent, eux, il les reconnaissait…ah, les Belfort. Honorable famille de l’aristocratie, bien engoncée dans ses principes moraux. Il avait rencontré une ou deux fois Grégoire, le frère de…comment s’appelait-elle déjà ? Prudence. Oui, Prudence. Il avait été présent à son bal de débutante. Une vraie beauté, cette-là. Et il l’aurait bien mise dans son lit si son frère ne la surveillait pas comme la poule aux œufs d’or.

Sans pensée précise, il av ait repéré deux hommes contre un mur. L’un, habillé de noir et portant un chapeau melon avait des airs de malfrat, ou de maque…l’autre, un grand costaud blond semblait un peu hébété…son costume était un peu étriqué pour lui, et ne lui donnait pas vraiment de classe…il avait plus l’air ridicule qu’autre chose. Mais il ne s’attarda pas sur eux, préférant la vision de la jeune femme. Il ne voyait que son profil a travers les fenêtres de la voiture…un merveilleux profil gracieux et harmonieux…Elle ne semblait pas avoir changé outre mesure.

Avec un soupir, Armand avait jeté son cigare, boutonné sa veste grise et remit son haut de forme de cette même couleur. Il avait cette classe que peu de gens possédait, cette aura, ce charisme enivrant et hypnotisant. Sur sa montre à gousset, il regarda l’heure…presque dix heure.

Il appela son chauffeur, grimpa dans sa voiture à toute hâte, et donna l’ordre au conducteur de suivre la voiture des Belfort.

Arrivé à la cathédrale, il s’arrangea pour se placer juste à côté de la jeune femme. Avec un sourire, il avait attendu le sermon du curé sans l’écouter une seule seconde, et s’était focalisé sur Prudence.

Armand se pencha vers elle, émit un bâillement discret que seule elle put entendre.

« L’abbé Francis est pire que la mort…vous savez qu’on raconte de lui qu’il préfère son vin à ses dévotes… regardez, il ferme à moitié les yeux…il a du titiller du goulot avant de commencer…» murmura t-il à son oreille.

Il fit une pause, admirant son profil.

« Je suis Armand de Nanterre » se présenta t-il. « Et vous, Prudence de Belfort…j’étais présent à vos début…vous avez un magnifique pas de valse »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 22:26

Jacques fronça un sourcil en voyant le voisin de Prudence se pencher vers elle. Qui cela pouvait-il bien être ? Encore un homme qui lui barrerait la route ? il étudia le profil que l’homme lui présentait en chuchotant à l’oreille de la jeune femme.

*Mmmm. Plutôt séduisant.*

Mais cet homme avait beau être attirant, il ne devait pas faire obstacle à l’Art. Et Prudence appartenait déjà à l’immortalité que Jacques allait lui offrir.

« Et maintenant, prions notre seigneur… »

Jacques imita le reste de l’assemblé et pencha la tête en signe de méditation et en profita pour se pencher légèrement en avant, de façon à pouvoir entendre la discussion de sa victime et de son voisin. Prudence avait elle aussi baissé la tête et joint pieusement les mains sur ses cuisses, ses long doigts entrelacés. Les yeux fermés, elle ne regardait pas l’homme mais parlait tout bas, un léger sourire sur les lèvres.

« Merci, M. De Nanterre. Moi je vous connais plutôt de réputation, c’est d’ailleurs l’abbé Francis, presque un oncle pour moi, qui m’a parlé de vous, et à ce que l’on dit, vous dansez fort bien, vous aussi, mais je doute que votre danse, peu catholique, soit bien appréciée des familles fortunées…et de l’église. »

Jacques réfléchit à toute vitesse, cherchant dans sa mémoire si De Nanterre lui disait quelque chose mais rien ne lui revint. Le plus important était qu’ils n’avaient pas l’air de bien se connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 22:33

Noah suivait la messe avance attention, négligent son travail. Mais de toute manière, elle n’allait pas s’enfuir, vu comme l’homme à ses côtés semblait l’accaparer. Il sentait monter une rage sourde en lui. Impuissant, il entendait toute leur conversation…heureusement qu’elle ne tombait pas dans son jeu…

Il se retourna.

« Pourriez-vous vous taire s’il vous plait ? Vous voyez bien que vous ennuyez cette jeune femme » déclara t-il à voix basse sans lâcher prudence du regard.

Soupirant, il reprit sa position initiale, se concentrant à nouveau sur l’abbé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 22:49

Attisé par la réponse de la jeune femme, Armand s’installa plus confortablement, et alla jusqu’à frôler la main de la jeune femme.

« Comme un oncle, hein ? Si j’étais vous, j’écarterai ma vertu de cet individu…on dit aussi de lui qu’il a la main baladeuse…je pourrai vous présenter quelques amies qui attesteront de la véracité de mes dire, mais je doute que ce soit votre genre de fréquentation, mademoiselle Belfort. Quant à ma réputation…vous devez être bien placée après le scandale de votre frère pour savoir que les commérages ne sont basés que sur des fausses déductions, n’est-ce pas ? Il serait dommage d’y prêter foi »

Il se souvint de ce scandale…un pur délice. Grégoire, le frère de Prudence, avait été découvert avec deux très jeunes fillettes dans son lit…cette histoire avait fait le tour du beau monde, et les Belfort avaient du user de beaucoup d’entrain pour refaire parti du gratin parisien. Armand savait que ce n’étaient pas deux jeunes filles, mais deux garçons, la progéniture d’une des prostituée chez qui il allait de temps à autre…il avait bien rit. Le père avait du étouffer le scandale…Pauvre Grégoire…il avait du se marier de toute urgence avec une héritière…
Mais ceci n’était qu’une anecdote parmi tant d’autre…vraie ou pas, il n le saura jamais.

L’homme d’en face, celui avec le costume bordeaux qu’Armand avait vu un peu plus tôt, s’adressa à eux. Excédé, Armand soupira.

« Ecoutez, mon brave, c’est une conversation qui ne vous regarde en rien, alors vous allez gentiment vous retourner et nous laisser, est-ce bien clair ? Les autres ne se plaignent pas, si vous n’êtes pas contente, allez vous asseoir ailleurs »

Puis, il reporta son attention de nouveau sur Prudence.

« Il y’a un bal masqué, ce soir, chez les Dumont…j’espère avoir le plaisir de vous y rencontrer, mademoiselle Belfort »

Il soupira, lui parlant toujours près de l’oreille.

« J’ai changé…j’en ai marre, de voyager tout le temps…mon frère décédé, je dois prendre son titre désormais…il m’incombe la tache de trouver épouse…comme feu mon père le désirait…les Nanterre sont une vieille lignée…tout autant que les Belforts »

Il la laisse méditer dessus, et se redressa pour faire mine d’écouter la messe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 23:16

Jacques, la tête baissée ne vit pas que Prudence avait vivement tourné la tête vers son interlocuteur, un éclair de fureur dans le regard.

« Mon frère a été victime de gens mal attentionnés. Je vous trouve particulièrement culotté de venir jusque dans un saint endroit pour m’importuner avec des insultes à peine masquées sur ma famille et les gens qui me sont proches… »

Le ton de sa voix était tendu, plein de colère et légèrement plus sonore qu’un simple chuchotement. Le roux assit à la droite de Prudence tourna la tête vers elle, les sourcils froncés. Il posa sa main sur les siennes toujours entrelacées, dans un geste d’apaisement. Aussitôt, Prudence rebaissa la tête, respira fortement pour retrouver son calme.

« Ca va, Grégoire, ça va, murmura-t-elle après un moment. »

Le roux lança un regard menaçant à Armand avant de rebaisser ses yeux. Jacques ne perdait pas un mot de la discussion. Il n’avait jamais été friand des commérages mais tout cela lui permettait de mieux connaître sa victime, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Il reteint avec difficulté un soupir de lassitude en entendant la voix excédée de Noah.

*Bravo pour la discrétion…*

Il leva les yeux pour voir la réaction de la jeune fille qui avait rouvert les yeux. Ne distinguant que son profil il ne put voir le regard inquisiteur et légèrement amusé qu’elle jeta sur le mineur déguisé avant de rebaisser les paupières.

« Amen, finit enfin l’abbé. »

Tous se levèrent et le bruit produit empêcha Jacques d’entendre ce que disait Armand.

« Amen, répéta l’assemblée en effectuant un signe de croix général »

Jacques ne se signa pas, observant ses voisins de devant.

Prudence s’était levée et tournée vers Armand.

« Je vais effectivement chez M. et Mme Dumont mais c’est pour y danser mon genre de valse et non le vôtre, M. De Nanterre…Vos insinuations m’outragent plus qu’elles m’honorent…comment pouvez-vous prononcer le nom de ma famille alors que vous venez à peine de le salir durant une messe ? »

Elle avait le rouge aux joues ce qui la rendait plus vivante. Jacques n’aimait pas cette couleur quand elle était annonciatrice de feu et de vie. Le rouge n’allait pas à Prudence, la pâleur la parait d’une majesté inégalable…Ce Armand était en train de lui gâcher son œuvre.

*Bah…la mort arrangera la couleur…*

Les chants avaient commencés, imposant le silence à Prudence et à son frère qui s’était tourné à son tour et avait semblé, durant un instant, vouloir remballer méchamment le voisin. Jacques joignit sa voix à celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 23:19

Noah continuait d'assister à la messe ==
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Jeu 9 Aoû - 23:34

« Vous vous méprenez, mademoiselle Belfort…je n’ai calomnié, ni vous, ni votre famille…et c’est tout à votre honneur de la défendre ainsi…je soulignais juste que les apparences sont souvent trompeuses, et qu’il est dommage de croire des dires non fondés et totalement faux… » rectifia t-il devant l’emportement effectif de la jeune femme.

Il repoussa une mèche de cheveux qui tombait devant ses yeux.

« Je suis certain que votre respectable frère n’a jamais rien fait de répréhensible…tout comme je ne suis « fort peu catholique », comme vous dites. J’ai certes, fait de nombreuses erreurs, mais comme tout un chacun…et je les regrette profondément, car cela a causé beaucoup de mal…mais je suis un autre homme désormais…je veux racheter les fautes…demander…l’absolution…et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous le prouver. » déclara t-il.

Il ne pensait pas une once de ce qu’il venait de dire. Mais il était tellement convainquant que nul ne pourrait croire autre chose. Son accent de sincérité, ses yeux brillants, son expression sérieuse…

« Si vous passiez du temps avec moi, vous sauriez que je suis différent, et que cette réputation qui me suit n’est qu’un affreux concours de circonstance…certes, je suis emporté et désinvolte, mais cela n’est-il pas le propre de la jeunesse ? J’ai changé…je dois prendre mes responsabilité, et assumer mon nouveau statut… »

Il baisse la tête, comme s’il était touché par des sentiment internes. En fait, s’était pour cacher son sourire irrépressible.

« Croyez-moi » reprit-il. « Je ne voulais en aucun cas vous insulter ou vous faire offense. »

Il la regarda avec ses yeux intenses, plein de faux remords et d’un sincérité pathétique. Mais tant que cela fonctionnait, se dit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Dim 19 Aoû - 14:33

Jacques, tout en chantant, gardait les yeux fixés sur Armand et sa victime qui s’était mise à chanter d’une voix haut perchée mais douce et mélodieuse. Il écouta du mieux qu’il put la tirade de l’homme en se demandant si Prudence allait marcher dans son numéro de ‘je me repends, amen’. Ce qu’elle fit.

La jeune fille, continuant de chanter, n’avait pas tourné les yeux vers Armand, mais entendait ce qu’il disait et les quelques fausse notes qu’elle laissa échapper trahir le doute qu’elle ressentait. Le frère, lui aussi chantait, mais gardait des yeux menaçants sur le jeune homme. Une fois les chants finis, il y eu un brouhaha général assourdit pendant que l’assemblée quittait la salle. Jacques fit semblant d’étudier la Bible qui était posée devant lui pour pouvoir entendre ce que disait Prudence Belfort qui s’était retournée vers son interlocuteur, le regard adoucit. Son ton était pourtant encore sec et dur lorsqu’elle lui adressa la parole.

« J’accepte de vous croire et de vous donner une seconde chance, M. De Nanterre. Je ne sais pas si vos repentirs sont exacts mais je n’ai d’autre choix que de vous accorder le bénéfice du doute… »

Elle s’avança vers lui, toute proche, mais sans le toucher et leva son fin visage vers lui.

« Excusez-moi je voudrais passer »

Jacques sourit. Cette jeune femme était jeune et un peu naïve mais elle n’était pas idiote. Il aimait ça. Il n’avait pas encore eu l’occasion de croiser réellement son regard mais il ne doutait pas qu’il ressentirait la même décharge électrique qu’il avait ressentit avec la rousse. Il posa sa Bible et se dirigea très lentement vers la sortie pour ne pas manquer un bout de la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Mar 21 Aoû - 18:01

La messe se terminait. Noah avait écouté avec une rage muette l’homme assis aux côté de Prudence, qui l’embobinait dans de belles paroles. Elle était tellement innocente, Noah aurait aimé lui dire de s’écarter de cet homme, qu’il allait lui faire du mal, la briser, mais qu’y pouvait-il ? Elle était une noble distinguée, et lui, juste un pauvre garçon des bas quartiers.
Il s’était retenu maintes fois pour ne pas se retourner afin de voir ce qu’il se passait, mais il avait sa mission assignée par Jacques…il devait rester discret.

Serrant les poings et les dents, il supporta la fin de la messe et s’excusa mentalement à Dieu de ne pas la suivre avec autant d’assiduité que d’habitude.

Lorsque les gens commencèrent à sortir, Noah garda l’œil sur la belle noble, tout en restant en retrait. Un moment, il crut bien la perdre de vue tant les gens obstruaient sa vue, mais il retrouva bien vite cette magnifique tête auréolée de boucles blondes.

Il rejoint Jacques, sans décoller son regard de Purdence.

« Et maintenant ? Que fait-on ? » demanda t-il.

Il attendit la réponse de Jacques, puis garda le silence. Le séducteur la collait de près.

« Non mais tu a vus ? pour qui se prend ce paon arrogant, regarde comme il l’accapare ! » grogna t-il, jaloux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Mar 21 Aoû - 18:29

Armand fixait Prudence qui marchait peu à peu dans le flot de paroles et d’excuse qu’il avait débité. Fort bien, fort bien. Une fois déshonorée, elle ne vaudrait plus rien, et son père, ce vieux loup, ne se relèvera pas du scandale. Avec un regard de convoitise, il examina les formes alléchantes de Prudence.

« Vous êtes si bonne, mademoiselle Belfort, je ne mérite pas tant de confiance de votre part, mais je saurai m’en montrer digne » déclara t-il gravement.

Il huma son parfum délicat lorsqu’elle se pencha vers lui pour passer, et avançant légèrement la tête, il la fit se frôler contre lui de sorte à ce que Prudence croit que ce soit de sa faute. Néanmoins, il faudrait des excuse en bon uniforme.

« Veuillez me pardonnez…ces passages sont si étroits »

Il se leva pour qu’elle passe, la messe étant terminée. Il jeta un coup d’œil circonspect à l’assemblée, et repéra l’étrange homme au chapeau melon qui les observait. Armand le salua ironiquement, pour lui faire voir qu’il savait que l’homme les observait, puis, il reporta son attention sur Prudence.

« M’accorderez-vous l’honneur de faire quelques pas en votre compagnie ? » demanda t-il poliment, avec classe.

Il regarda la famille de Prudence.

« Si bien sur, vous en avez la possibilité » rajouta t-il en fixant son frère qui semblait plus en plus mécontent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Dim 26 Aoû - 15:27

Le dos tourné, Jacques entendit Prudence soupirer. Surement avait-elle rougit…Mais il ne vit pas le salut du jeune homme. Il entendit le frère grogner, mais la jeune fille avait déjà répondue :

« Volontiers, nous rentrons chez nous à pied, accompagnez-nous… »

Jacques ne comprit pas la suite mais c’était suffisant. Il rejoignit la sortie. Il faudrait attendre la nuit…de toute façon, il devait être sûr qu’elle ferait une bonne œuvre…et non un simple croquis. S’arrêtant à l’entrée de la cathédrale, il regarda au dehors en répondant à Noah.

« Maintenant on continue notre filature…et cesse de les fixer comme ça, je ne te félicite pas pour ta discrétion. »

Il se tourna vers lui, ses yeux lançaient des éclairs.

« Maintenant, écoute-moi bien. Remballe ta jalousie mal placée de petit mâle en chaleur, je te rappelle que tu travail en ce moment. »

C’était vraiment un idiot. Peut-être ferait-il mieux de le tuer après Prudence…Un déchet de moins, sur la terre, ce serait tout…Il reporta son attention sur la ville. Il la sentit avant de la voir. Elle passa à ses côtés, le frôlant, et descendit les marches, le rouquin derrière elle. Jacques les laissa prendre de l’avance et descendit à son tour lentement l’escalier de pierre. Il lança au mineur, le ton redevenu neutre :

« Viens Noah, suis-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah

avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Dim 26 Aoû - 16:33

[ hrp : déchet toi-même ! ]

Noah se retenait de répliqua à Jacques…Il n’était plus aussi gentil et avenant que lors de le première rencontre, et cela déplaisait fortement au jeune blondinet, qui détestait qu’on le raite avec condescendance et mépris. Il jeta un regard mauvais à Jacques, mais obéit néanmoins, car il n’avait pas vraiment le choix.

« Ce n’est pas la peine d’être aussi sarcastique, Jacques, je n’ai rien fait qui trahisse notre mission, de toute manière, ils étaient tous occupés à faire la messe » fit-il sans pouvoir s’empêcher de parler.

Les mains dans les poches et la tête baissée, il évitait de regarder son employeur, de peur de le froisser une nouvelle fois, ou de se soumettre à ses yeux froids et durs. Le cœur battant, il écouta les remontrances de Jacques.

« Je sais bien, qu’on a du travail, mais on devrait quand même faire quelque chose, mademoiselle Belfort va se faire happer par cet homme » déclara t-il en regardant Armand avec haine.

Comme Noah était juste à côté de Jacques, il pu admirer une nouvelle fois Prudence qui passa près d’eux. Les yeux brillant, il songea, une nouvelle dois, à quelle point elle était belle et distinguée. Serrant les poings, le cœur battant, il hocha la tête, suivant Jacques.

« Ou vont-ils ? » demanda t-il
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Dim 26 Aoû - 18:00

Armand fut tout à fait ravi que Prudence accepte sa compagnie. Elle avait rougit en bonne fille innocente de bonne famille qu’elle était, et il avait répondu par un sourire aimable et content.

Comme les gens sortait, il proposa son bras à Prudence, non sans être allé saluer poliment ses parents au préalable, pour respecter les convenances de la noblesse.
Ils passèrent devant l’homme au chapeau melon et son gros malabar en costume ridicule. Armand les dévisagea, pensif, mais ne s’attarda pas sur eux, car sa « proie » l’attendait.

« Votre frère ne semble guère m’apprécier… » remarquat-il en regardant le frère de Prudence.

Il soupira comme s’il souffrait dans l’âme.

« Je suis victime de mes propres actes, tout se retourne contre moi…je…je…je suis heureux que vous ayez décidé de me croire et de me faire confiance, mademoiselle Belfort, vous m’honorez. Je me sens si isolé, vous savez, vous êtes la seule personne qui ait eu la bonté d’aller vers moi…je vous en suis reconnaissant » déclara t-il avec emphase, accentuant le côté malheureux et chien battu. Les femmes adoraient cela.

Il tourna la tête ailleurs pour lui faire croire qu’il ne voulait pas qu’elle le voit souffrir, car cela lui était trop difficile.

« Excusez-moi, cela m’est pénible à évoquer » fit-il, les yeux presque au bord des larmes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques

avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   Sam 22 Sep - 20:28

Jacques lança un coup d’œil au mineur blond.

« N’oublis pas que nous sommes là pour nous renseigner sur elle, pas pour jouer les chaperons…crois-moi, elle n’en a pas l’air, mais elle est assez forte pour se défendre, surtout avec son gorille de frère. Ne confond pas tes sentiments avec ton travail ou tu ne t’en sortiras jamais. »

Il s’avança sur la place à plusieurs mètres de Prudence qui marchait un peu éloignée de ses parents, son frère ne la quittant pas d’un pouce alors qu’elle avait délicatement accepté le bras d’Armand, posant avec douceur sa main dans le creux de son coude. Trop loin du groupe pour entendre ce qu’ils disaient, il se contenta de garder les yeux fixés sur eux. Peut-être pourrait-il la tuer au bal dont elle avait parlé…

La question du mineur le sortit de sa réflexion.

« Chez elle. Ils rentrent. Je suppose qu’il est midi, ils vont surement déjeuner. Nous les attendrons devant chez eux. Je suppose que tu n’as pas prévus de quoi manger ? »

Il regardait toujours la jeune femme blonde qui discutait avec le jeune homme, un regard de compassion mêlé de dureté tourné vers lui. Il ne pouvait pas entendre Prudence répondre :

« Je ne vous fais pas confiance, j’accepte seulement de vous traiter autrement que comme le malappris qu’on dit que vous êtes. Je suis désolée si tout cela vous a fait du tort, mais mon frère ne chercher qu’à me protéger. Vous ne pouvez pas lui reprocher de vous regarder de travers. »

Elle laissa glisser son regard sur le dos de ses parents qui marchaient bras dessus bras dessous.

« Vous devriez oublier ces rumeurs ou elles auront raison de vous. » finit-elle par lâcher, compatissante, la voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suite de "Rendez-vous et chasse", épidose de la ca
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
» Rendez-vous orbital (Missa, Nacht)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris des Années Folles :: Paris de la haute société :: Les Champs Elysées-
Sauter vers: