Paris des Années Folles

Jeu de rôle à Paris dans les années 20
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles et promenade

Aller en bas 
AuteurMessage
Elisa

avatar

Nombre de messages : 54
Métier : peintre
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Retrouvailles et promenade   Lun 21 Avr - 20:02

Croquant dans une pomme qu’elle avait acheté sur le chemin, Elisa parcourait avec ravissement les vastes chemins qui se perdaient dans la forêt de Fontainebleau. Les oiseaux chantaient à qui mieux mieux, et son cher maître chanteur s’était envolé depuis quelques temps pour retrouver ses congénères avec lesquels il faisait manifestement des concours d’acrobatie dans les airs. Savourant cette ballade aux côtés de son ami, la jeune peintre avançait lentement, s’emplissant du parfum des arbres et des plantes qui poussaient le long du chemin, observant les multiples manifestations de la vie qui s’éveillait en cette délicieuse journée de printemps.

Tout à coup, quelque chose attira son attention. Attrapant le bras de Clément, elle l’entraîna quelque mètres en dehors du chemin tout en chuchotant :

« Viens voir, je crois que j’ai trouvé quelque chose ! »

Faisant attention à ne pas faire de bruit, elle s’accroupit et montra du doigt quelque chose à son ami. En effet, ici se tenait un petit groupe de lapereaux qui, indifférents aux quelques promeneurs flânant à quelques mètres d’eux, jouaient parmi les arbres, sautant dans tous les sens. L’un d’entre eux en particulier portait une tâche blanche sur une de ses longues oreilles, et c’est ce qui avait attiré le regard d’Elisa.

Celle-ci, un grand sourire aux lèvres demanda à son ami :

« Regarde ! N’est-ce pas magnifique ? Oh attends ! Si j’arrivais à en dessiner rapidement un, celui avec la tâche par exemple ! Quelle belle esquisse çà ferait ! »

Elisa était aux anges. Elle qui d’habitude profitait en solitaire de ce genre de scène lorsqu’elle partait pour un ou deux jours dans la nature pouvait ici en faire profiter son ami d’enfance. Lui jetant un bref coup d’œil pour voir sa réaction, elle sortit le plus silencieusement possible son matériel de dessin, s’assit un peu plus confortablement sur l’herbe en veillant à ne pas faire craquer de branches ni à effectuer un mouvement trop brusque pour ne pas faire fuir son modèle, et se mit aussitôt à l’ouvrage. D’une voix lointaine, distraite par la concentration, elle dit à Clément :

« Excuse-moi je n’en ai pas pour longtemps ! Juste le temps de croquer cette charmante petite boule de poils et c’est bon »

Puis, se concentrant exclusivement sur sa tâche, elle reporta son attention sur le lapin à la tâche blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clément

avatar

Nombre de messages : 66
Métier : Directeur de casting et propriétaire d'un théatre
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Retrouvailles et promenade   Mer 14 Mai - 18:22

Les deux jeunes gens avaient donc quittés d'un pas tranquille l'appartement de la jeune femme en direction de la foret de Fontainebleau. Sur le chemin elle avait acheté une pomme à un petit commerçant tout en refusant qu'il lui achète. Il se promit doc de l'invité à déjeuner ou encore lui acheter un de ses tableaux afin d'être sur qu'elle aurait de quoi se remplir l'estomac durant un moment, le temps de trouver une idée.

Au bout d'un certain temps ils arrivèrent enfin à cette fameuse foret qui se trouvait en bordure de la capitale. Ils avaient entrepris un pas lent afin de profiter pleinement de la nature au cours de cette belle journée. C'est alors que l'oiseau qui se trouvait sur l'épaule de son amie prit son envol afin de faire un concours de figure dans les airs avec ses semblables. La foret faisait ressentir qu'elle était vivante par tous les sons qui leur provenait et en tout premier celui des chants des oiseaux qui y vivaient. Pour ne pas prendre un pas trop rapide Clément calqua ses pas à ceux de la jeune femme qui semblait revivre dans cet environnement.

C'est alors qu'elle le tira pour l'emmener hors du chemin afin de lui montrer une de ses trouvailles. Cela ne le surprenait guerre car déjà enfant elle trouvait ce que personne ne trouvait dans la nature. Il la suivit donc afin de voir ce qu'elle avait découvert le plus silencieusement qu'il le pouvait. Lorsqu'elle s'arrêta, elle s'accroupit et lui dévoila une horde de lapereaux ne se souciant pas de leur présence. Le sourire que lui adressa son amie lorsqu'elle lui demanda si ce n'était pas beau comme spectacle il se revu encore en enfance à ses cotés dans la foret. Il lui rendit donc son sourire sans rien dire de peur de parler trop fort et d'effrayer les animaux qu'admirait tant sa compagne.

C'est alors qu'elle sortit le calepin qu'elle avait mis dans son sac et commença une esquisse de ce spectacle. Puis elle lui demanda si cela ne la dérangeait pas. Comme simple réponse il lui dit en chuchotant:

« Je serais bien cruel si je te demandais de ne pas faire ce que tu aimes le plus. »

Pendant ce temps, sans un bruit il se releva et retourna sur le chemin qu'ils venaient de quitter il y a à peine quelques secondes afin de ne pas perturber l'artiste dans son oeuvre. Il se cala contre un arbre attendant son amie tout en regardant les oiseuax continuer leur concours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa

avatar

Nombre de messages : 54
Métier : peintre
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles et promenade   Jeu 15 Mai - 14:24

Absorbée par ce qu’elle faisait, Elisa remarqua à peine que son ami lui glissait quelques mots à l’oreille puis retournait sur le chemin principal, la laissant seule face aux jeunes animaux qui continuaient à gambader, insouciants, parmi les touffes d’herbes hautes qui chatouillaient leurs longues moustaches. En quelques traits, la jeune artiste saisit la silhouette du lapereau qui avait capté son attention, réservant le perfectionnement de son croquis à plus tard, car elle ne voulait pas faire attendre Clément trop longtemps. Au bout de quelques minutes, satisfaite de son travail, elle jeta un dernier coup d’œil enjoué à la scène qui se déroulait devant elle puis sans faire de bruit, retourna auprès de son ami qui s’était nonchalamment appuyé contre le tronc d’un arbre, le regard tourné vers les oiseaux qui continuaient leurs cabrioles dans les airs.

« Çà va ? Je ne t’ai pas trop fait attendre j’espère ? »

Puis Elisa se remit en marche, rangeant son calepin et son crayon dans son sac. Les deux jeunes gens croisèrent plusieurs personnes qui profitaient eux aussi de cette belle journée de printemps, que venait rafraîchir une légère brise. Celle-ci vint jouer dans les cheveux d’Elisa, faisant danser ses boucles blondes autour de son visage. Les ramenant machinalement en arrière, la jeune femme se tourna vers son ami et lui dit :

« Dis moi Clément, est-ce que … »

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase. Profitant du fait qu’elle s’était tourné vers son ami et donc avait à demi tourné le dos aux arbres qui bordaient le chemin, un homme avait sauté du fourré où il s’était tapi et s’était emparé du sac que tenait négligemment la jeune femme à la main. Courant à toute jambes dans la direction inverse de celle empruntée par Elisa et Clément, il s’enfuit, zigzaguant entre les quelques promeneurs qui le regardèrent d’un œil intrigué, n’ayant pas bien saisi ce qu’il venait de se passer. La scène n’avait duré que quelques secondes.

Interloquée, Elisa ouvrit la bouche en un cri silencieux, paralysée par la surprise. Etourdie, elle adressa à son ami un regard choqué, ne sachant que faire.

Tout d’un coup, on entendit un craquement. Sursautant, la jeune femme se retourna et vit ce même homme qui avait trébuché sur une racine qui s’avançait sur le chemin et que dans sa course il n’avait pas vu. S’étant manifestement foulé la cheville, il jeta son larcin dans les fougères et se remit en marche, boitillant douloureusement le plus rapidement possible.

« Eh beh ! » lâcha la jeune peintre. « On peut dire que j’ai eu de la chance. Mais cet homme ne m’a pas l’air très doué dans le vol à la tire ni très équilibré, pourquoi avoir abandonné mon sac ? Enfin bon, je vais aller le chercher je n’aimerais pas que quelqu’un d’autre s’en empare et emporte mon croquis ! »

Sans plus attendre, Elisa se dirigea vers l’endroit où l’attendait son bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clément

avatar

Nombre de messages : 66
Métier : Directeur de casting et propriétaire d'un théatre
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Retrouvailles et promenade   Dim 25 Mai - 18:14

Clément s'était adosser à l'ombre d'un arbre afin d'attendre patiemment que son amie est fini son croquis. Il s'était en aller pour ne pas la déconcentrer. Pendant ce temps là, il regardait les acrobaties des oiseaux qui semblaient faire un concours. Clément, absorbé par ce spectacle, ne vu que son amie était de retour que lorsqu'elle lui adressa la parole. Il posa alors son regard sur elle, puis avec un grand sourire lui dit:

« Je vais très bien merci. J'admirais le spectacle auquel s'adonne les oiseaux pendant que tu dessinais. J'espère que tu ne t'ai pas dépêché pour moi. J'ai tout mon temps aujourd'hui. »

Il aperçu alors le calepin de la jeune artiste dans sa main et jeta donc un coup d'oeil vite fait à l'esquisse qu'elle venait d'entreprendre. La ressemblance était véritable et l'émotion ressentie lorsqu'on voyait la scène était parfaitement retranscrit. Il était admiratif du talent de son amie d'enfance. Il reprirent alors leur marche, profitant de la douce température qui les entourait. Ils croisaient également de temps à autre d'autres couples se baladant. Certains se retournant sur leur passage, chuchotant qu'il faisait un beau couple ces deux jeunes gens.

'On peut plus se trouver en compagnie d'une femme sans qu'on pense qu'on soit en couple*

Mais la jeune femme le sortit de ses pensées lorsqu'elle commença à le questionner mais elle n'eut pas le temps de finir de poser sa question qu'une personne, brusquement sortit d'un arbuste et arracha le sac des mains de son amie. Sur le coup de la surprise Clément n'a pas réagit mais une fois remit il partit la suite du voleur afin de récupérer le bien d'Elisa. Mais quelques secondes après le type tomba et délaissa le sac de son amie. Clément le ramassa et se refusa de continuer à lui courir après pour deux raisons majeurs. Tout d'abord il n'avait pas la tête ni l'allure d'un voleur expérimenté. Il semblait surtout être une personne mise au pied du mur. Et d'autre part, ce qui était plus important pour Clément était de savoir comment allait la jeune femme.

Il ramassa alors le sac et se retourna vers la jeune femme, et lorsqu'il arriva à sa hauteur lui rendit son sac. Après qu'ils se soient remit de cette émotion et qu'il ai vérifié qu'elle allait bien ils continuèrent leur promenade du même pas. Se rappelant alors que la jeune femme, avant d'être interrompu avait commencé à lui poser une question il se tourna vers elle et lui demanda:

« Au fait, que voulais tu me demander avant ce rebondissement? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa

avatar

Nombre de messages : 54
Métier : peintre
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles et promenade   Lun 26 Mai - 14:55

Elisa, encore interloquée, suivit Clément lorsque celui-ci partit à la poursuite du voleur qui lui avait dérobé son sac. Le pauvre hère à la cheville foulée avait déjà pris le large lorsque son ami attint le fourré où se trouvait son bien et remercia le jeune homme par un immense sourire lorsque celui-ci le lui rendit. Puis ils se remirent en route, se remettant doucement de leurs émotions, tant la scène qui venait de se dérouler avait été brève et intense. Au bout d’un moment, Clément lui demanda quel était l’objet de sa question interrompue. Elisa, surprise, mit quelques instants à rassembler ses idées puis se souvint d’un coup ce qu’elle voulait demander :

« Ah oui ! Désolée, j’étais un peu perdue dans mes pensées !^^ Oui, je voulais te demander si çà te disais qu’on aille manger dans un petit restaurant ce midi après notre promenade, je commence à avoir un peu faim^^ »

Comme pour appuyer ses dires, l’estomac d’Elisa émit un gargouillis pour le moins significatif, ce qui fit rougir légèrement la jeune femme pourtant peu encline à être gênée par ce genre de situation. Sans rien ajouter, elle se remit en route, une main protectrice posée sur son sac pour prévenir tout autre incident du même type que celui qui venait de se dérouler. Le soleil, voilé par le feuillage des hauts arbres qui bordaient le chemin, commençait à s’assombrir, laissant présager qu’une averse allait peut être survenir d’ici peu de temps. Pourtant, Elisa n’avait pas encore envie de s’en retourner, voulant savourer sa promenade le plus longtemps possible aux côtés de son ami si brusquement retrouvé. Cette balade lui en rappelait d’autres, de longues années auparavant, aux côtés de Clément également, où tous deux foulaient les larges allées de gravier qui parcouraient l’immense propriété de ses parents, où tous deux échangeaient des blagues à tour de bras et riaient à en perdre haleine.

Aujourd’hui, Elisa était songeuse. Son ami semblait le même, mais elle ne savait trop combien une personne change en grandissant et cela faisait tant d’années qu’elle n’avait pas revu son ami ! Elle préférait ne pas trop y penser pour le moment, rester dans cette bulle qui s’était créée au moment où tout deux s’étaient reconnus à Montparnasse, mais cela ne l’empêchait pas de garder un œil attentif sur son ami, de peur de subir une cruelle déception comme elle en avait déjà connue. D’un autre côté, elle n’aimait pas cette idée, cela lui donnait l’impression de trahir tous les bons souvenirs qu’elle avait de lui. Au bout du compte, elle ne s’était pas autant torturée depuis longtemps, et cela la troublait profondément. Elle espérait que cela ne se voyait pas sur son visage, et pour ne plus penser à tout çà, se tourna vers son ami et lui demanda :

« Sinon, que fais-tu précisément, en ce moment ? Tu cherche à monter une troupe pour ton théâtre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles et promenade   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles et promenade
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris des Années Folles :: La banlieue :: Fontainebleau-
Sauter vers: